Santé et sécurité au travail : l’ISO 45001 est publiée

Santé sécurité au travail : l'ISO 45001 publiée en mars 2018

Approuvée par 93 % des pays représentés, l’ISO 45001 prend en compte des principes de base de la prévention auxquels elle est particulièrement attachée.

Les exigences relatices à la participation et à la consultation des salariés et de leurs représentants dans le déploiement d’une politique de santé et sécurité pourront s’appuyer en France sur la nouvelle instance que constitue le Comité social et économique (CSE). Au-delà d’une gestion de risque classique, la norme volontaire contribuera à mieux prendre en compte la santé et la sécurité des travailleurs, ainsi que la mise à disposition de lieux de travail sûrs et sains.

Dernière brique du triptyque, l’ISO 45001 prend sa place attendue en remplacement de l’OHSAS 18001 utilisée jusqu’alors, et permettra aux organisations de parachever la rénovation et l’intégration de leur système de management en qualité-sécurité-environnement (QSE).

Publicités

Les coûts de la non qualité dans l’industrie

L’Afnor publie les résultats de la dernière enquête sur ‘Les coûts de la non qualité dans l’industrie‘. Il en ressort que les entreprises peinent à mesurer ces coûts, par manque de temps, difficultés techniques, ou liées au facteur humain.Enquête-nationale-les-coûts-de-la-non-qualité-dans-lindustrie

Les réponses passent par la capacité à développer des indicateurs en commençant par les indicateurs clés facile à mesurer, complétés par des indicateurs qualitatifs, en élargissant le champ des parties intéressées concernées, et en mettant en place un suivi régulier.
Certains, comme ceux relatifs aux faiblesses managériales (non mesurées pour 60% des répondants), nécessitent d’impliquer tous les acteurs, et notamment le personnel pour faciliter le partage d’informations.
La version 2015 de l’ISO 9001 contribue à renforcer la réflexion sur les risques et opportunités, apport indiscutable dans l’anticipation et le pilotage par la direction de l’entreprise, en restant vigilant sur les actions à mettre en oeuvre face à ces risques et opportunités, et l’évaluation de leur efficacité.
Le système de management et ses objectifs doivent être remis en perspective au regard  du contexte évolutif de l’organisation. La gestion de la connaissance, et la capacité à mobiliser la ressource en interne, sont au coeur du dispositif de management de la qualité. Enfin, le champ des parties intéressées, outre le client, doit également intégrer les fournisseurs, pour lesquels l’évaluation et la surveillance des performance sont un facteur clé.

Système de management de l’énergie ISO 50001 : le carnet de bord ADEME

thermofuite vapeurL’ADEME publie un carnet de bord du système de management de l’énergie, qui regroupe les témoignages et partage d’expériences des entreprises engagées dans l’opération collective menée avec les CCI de Normandie et la Région Normandie.

Cette opération a rassemblé plus d’une vingtaine d’entreprises engagées dans la structuration de leur système de management de l’énergie. Précurseurs dans ce domaine, les consultants d’ALTICIME ont contribué, dès l’origine du dispositif, à former les consultants accompagnant les entreprises lors de la première opération en Haute Normandie.

Ce carnet de bord donne des clés permettant de comprendre l’intérêt de la démarche ISO 50001, les apports en terme de performance économique, et les facteurs clés de succès.

Structurez votre démarche énergétique et maîtrisez durablement vos dépenses avec le Système de Management de l’énergie (SMé).

Les pratiques internationales de management de l’énergie

ALTICIME

etude-afnor-performance-energetique-iso-50001L’AFNOR a actualisé en 2017 son étude internationale sur les pratiques de management de l’énergie parue fin 2015. 94% des 185 organismes certifiés ISO 50001 déclarent recommander le référentiel, vu comme un outil d’accompagnement de la démarche.

Outre l’obtention d’une certification, les éléments déclencheurs les plus cité de la démarche sont :

  • la nécessité de faire des économies financières à travers une gestion de l’énergie,
  • la stratégie de l’entreprise,
  • les subventions et aides financières proposées,
  • la hausse des prix de l’énergie et/ou du carbone (passée et/ou future),
  • structurer et rationaliser l’existant.

Les bénéfices financiers reconnus de l’outil sont de mieux identifier les zones de consommation d’énergie. Les bénéfices non financiers sont principalement liés à la mise en place de vecteurs de progrès sur la durée, de hiérarchisation d’actions stratégiques, et de montée en compétences du personnel.

Un tiers des organisations consultées ont vu leurs résultats, en terme de retour sur investissement, dépasser leurs espérances, et plus de…

View original post 13 mots de plus

L’audit énergétique, c’est 20 à 30% d’économies

AFNOR Energie publie une nouvelle étude qui passe en revue les enseignements de 72 audits énergétiques reposant sur la norme volontaire EN 16247.

Le décret d’application du 24 novembre 2014 de la loi du 16 juillet 2013 rend obligatoire, tous les 4 ans, un audit énergétique pour les entreprises de plus de 250 salariés ou cumulant un chiffre d’affaires annuel supérieur à 50 M€ et un total de bilan supérieur à 43 M€.

L’étude AFNOR met en lumière un gisement de 20 à 30 % d’économies en moyenne sur les bâtiments et/ou sur les procédés industriels.

Les préconisations de l’auditeur s’articulent sur les 3M (Matériel, Mesure et Management). Toutefois, 88 % des actions se focalisent sur le matériel et seulement 12 % sur le management et la mesure. Sur ces deux derniers axes, la mise en place d’un plan de mesure et d’une démarche de management de l’énergie ISO 50001 prend  alors tout son sens pour valoriser les résultats de l’audit énergétique dans une dynamique d’amélioration continue.

Lien vers létude AFNOR

Retrouvez-nous au Salon Pollutec

Le salon Pollutec 2016 ouvre ses portes à Lyon du 29 novembre au 2 décembre. ALTICIME sera présent sur les 4 jours.

Venez-nous rencontrer sur notre espace dans le Village de l’Ingénierie qualifiée (OPQIBI)

Hall 4, Allée K, Stand 160,

pour échanger, exprimer vos besoins et découvrir notre offre.

Nous mettons à disposition une invitation sur simple demande de votre part auprès de fgirod@alticime.net.

bandeau-pollutec

Les pratiques internationales de management de l’énergie

etude-afnor-performance-energetique-iso-50001L’AFNOR a actualisé en 2017 son étude internationale sur les pratiques de management de l’énergie parue fin 2015. 94% des 185 organismes certifiés ISO 50001 déclarent recommander le référentiel, vu comme un outil d’accompagnement de la démarche.

Outre l’obtention d’une certification, les éléments déclencheurs les plus cité de la démarche sont :

  • la nécessité de faire des économies financières à travers une gestion de l’énergie,
  • la stratégie de l’entreprise,
  • les subventions et aides financières proposées,
  • la hausse des prix de l’énergie et/ou du carbone (passée et/ou future),
  • structurer et rationaliser l’existant.

Les bénéfices financiers reconnus de l’outil sont de mieux identifier les zones de consommation d’énergie. Les bénéfices non financiers sont principalement liés à la mise en place de vecteurs de progrès sur la durée, de hiérarchisation d’actions stratégiques, et de montée en compétences du personnel.

Un tiers des organisations consultées ont vu leurs résultats, en terme de retour sur investissement, dépasser leurs espérances, et plus de 50% déclarent une économie sur leur facture énergétique comprise entre 5 et 30%.

Lien vers l’étude

Guide du Crédit Impôt Recherche

Le guide du CIR 2017 publié pour accompagner les entreprises dans leurs démarches est disponible sur le site du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. 
 
Sommaire : 
 

Les entreprises éligibles ; 

Les activités éligibles ; 

Les dépenses prises en compte dans l’assiette du CIR ; 

Calcul du montant du CIR ; 

Déclaration, imputation, remboursement et mobilisation du CIR ; 

Sécurisation et contrôle du CIR.

Guide du crédit d’impôt recherche 2017

Publication d’un guide pratique sur l’écoconception

Eco-conceptionLa CGPME publie, avec le soutien du ministère en charge de l’écologie et de l’ADEME, un guide pratique sur l’écoconception.
Destiné aux dirigeants de TPE-PME, ce guide présente d’une part les grandes notions de l’écoconception, ainsi que les principaux enjeux et bénéfices et propose d’autre part le témoignage de nombreux chefs d’entreprises qui se sont lancés dans cette démarche.
Cette démarche est par ailleurs en phase avec les évolutions du nouveau référentiel ISO 14001:2015 qui promeut l’analyse des impacts environnementaux de l’entreprise sur le cycle de vie des produits/services.

La transition énergétique au Trophée des femmes de l’économie

2015-04-08-trophees-femmes-economieLa cinquième édition des Trophées « Les Femmes de l’économie » en région Rhône-Alpes, Auvergne se tient ce vendredi 23 octobre, au bord du lac d’Annecy.

Si vous souhaitez participer à la dynamique du tissu économique de la région, vous pouvez participer à la cérémonie et vous inscrire sur le site internet dédié.

Au programme, une conférence sur « La transition énergétique», avant la cérémonie de remise des trophées, prévue à 19h.

Geneviève Girod, présidente d’Alticime, est nominée pour le Trophée des femmes de l’économie en Rhône Alpes Auvergne, dans la catégorie Entreprise Prometteuse.